Francuski – Teksty cz.1

Cette histoire s

niebieski – nowe słówka, zielony – zwroty, czerwony – gramatyka, podkreślenie – coś ważnego – np. końcówka odmiany

 

LA PRÉSENTATION.

Cette histoire s’est passأ©e <p.c-zdarzyła.się> une nuit de dأ©cembre, <grudniowej.nocy> juste aprأ¨s que le crأ©puscule <zmierzch> est tombأ©. Mon grand-pأ¨re a verrouillأ© <verrouiller-zamknąc.na.zasuwkę> la porte d’entrأ©e, et a ajoutأ© du bois <drewna-rzecz.niepoliczalnty> dans la cheminأ©e. <do.kominka> Dehors,le vent hurlait, <hurler-wyć> on pouvait <imp-można.było> entendre les bruits <hałas,szum>  de la tempأھte sur la mer.

[sc_embed_player volume=”50″ fileurl=”https://jezykomania.com/wp-content/uploads/2019/09/presentation_0001-2.mp3″]

Soudain, quelqu’un a frappأ© أ  la porte. <zapukł.do.drzwi> Puis, encore deux fois. Grand-pأ¨re nous a dit de ne pas bouger. Lui il s’est mis <wziął.się.do> أ  dأ©verrouiller <otwierania> la porte. Avec lui dans la cuisine est entrأ© <p.c-wszedł> un grand homme barbu, <brodaty> de presque deux mأ¨tres de hauteur. <wysokości> Il portait un long manteau <płaszcz> noir, alors tout mouillأ©. <mouiller-moczyć> Il avait des longs cheveux noirs, et une cicatrice <bliznę> au-dessus <au-dessus,au-dessous≠powyżej,poniżej> de l’إ“il gauche, lui donnait un air effrayant. <wygląd.przerażający> Il s’est assis <p.comp-usiadł> sur une chaise, <na.krześle> et s’est mis أ  <se.mettre.a-wziąć.się.do> nous raconter son histoire.

[sc_embed_player volume=”50″ fileurl=”https://jezykomania.com/wp-content/uploads/2019/09/presentation_0002.mp3″]

Il s’appelait <imp> Lev Paskov, il أ©tait marin <marynarz> de nationalitأ© russe. Il أ©tait mariأ© et avait deux enfants. Il أ©tait أ¢gأ© de <był.w.wieku> quarante six ans. Il travaillait comme professeur أ  l’Universitأ©. Son travail أ©tait sa passion, malheureusement aussi la cause de ses futurs problأ¨mes. Aprأ¨s que la rأ©volution a أ©clatأ© <eclater-wybuchać> en Russie, il a أ©tأ© forcأ© <str.bierna-został.zmuszony> de s’أ©chapper <s’أ©chapper-uciekać> du pays.

 

Depuis, <od.tego.czas> il devait <imp> se cacher, <ukrywać.się> changer plusieurs fois son nom, prأ©nom, l’adresse, et le mأ©tier. <zawód> Jusqu’أ  ce moment lأ , <do.tej.pory> il avait fait plusieurs mأ©tiers. Il avait أ©tأ© <p.comp> bأ»cheron, <drwal> et forgeron, <kowal> puis pأھcheur, <rybak> et enfin marin. Grأ¢ce أ  son accent, il se faisait passer <se.faire.passer-udawać.podawać.się> pour un Polonais, un Slovaque, ou mأھme pour un Allemand. Malheureusement, tأ´t ou tard, <wcześniej.czy.później> quelqu’un dأ©couvrait <imp-odkrywał> sa vraie origine. <pochodzenie> Pour lui, c’أ©tait le dأ©but du voyage suivant. <następny>
 


LA DESCRIPTION.

Il n’y a aucun doute, que chaque أ©poque a son propre idأ©al de beautأ©, aussi bien <zarówno> pour les femmes, que pour les hommes. La sociأ©tأ© contemporaine <współczesne> privilأ©gie <privilأ©gier-uprzywilejować> les beaux et les jeunes sans أ©gard pour <bez.względu.na> le sexe, en oubliant <gerondif-zapominająć> souvent ceux d’أ¢ge moyen ou pas si beaux.

 

Et ainsi, <i.tak> la femme contemporaine idأ©ale, est une blonde aux longs cheveux bouclأ©s, aux yeux bleus et أ  la peau dأ©licate. Elle a le visage agrأ©able avec des traits <le.trait-rysa> rأ©guliers, de longues jambes, elle est grande et mince. Quant aux hommes, ils devraient <cond.present> أھtre plutأ´t robustes <silny.krzepki> avec des cheveux en brosse, <na.jeża> des yeux verts ou bruns, et le visage lأ©gأ¨rement bronzأ©. Idأ©alement, ils seraient aussi grands et bien bأ¢tis. <bأ¢tir.bأ¢ti-budować.zbudowany> Si ce n’est pas votre cas, <le.cas-wypadek.przypadek> rien n’est perdu. <nic.straconego>

 

Heureusement, les idأ©aux de beautأ© changent assez vite. Il y a quelques dأ©cennies, <la.dأ©cennie-dziesięcilecie> la femme corpulente <tęga> aux hanches <la.hanche-biodro> larges et de taille moyenne أ©tait trouvأ©e <str.bierna-była.uważana> la plus belle. Quant <co.do> aux hommes, les prأ©fأ©rences en ce qui concerne <jeśli.chodzi.o> la silhouette masculine n’ont pas changأ© de maniأ¨re significative. Il doit أھtre grand et bien bأ¢ti.

 

On peut cependant noter <notować.odnotować> quelques traits caractأ©ristiques qui faisaient <subj> les hommes des dأ©cennies passأ©s beaux. On peut citer <wyróżnić> notamment <szczególnie> la barbe, et la moustache – les attributs de l’homme du Moyen Âge jusqu’أ  l’أ©poque de la Renaissance, quand les femmes ont commencأ© أ  perdre la tأھte pour les hommes dأ©licats, aux cheveux longs et au visage enfantin.
 


 

LE CARACTÈRE.
L’أ©cole traditionnelle consacrait <consacrer-poświęcać> une place importante au dأ©veloppement <rozwój> des traits de caractأ¨re, qui dans l’avenir devaient faire des jeunes garأ§ons, des hommes braves, ambitieux et responsables, et des filles.– des femmes dأ©licates, modestes <skromne> et polies. <uprzejme>

La discipline, et la rigueur <surowość,rygor> des anciennes أ©coles, أ©taient la rأ¨gle supأ©rieure,qui associأ© <łączyć> أ  un travail dur, enracinaient <zakorzenia.utrwala> dans les garأ§ons la conviction <przekonanie> de la nأ©cessitأ© de faire des sacrifices,au bأ©nأ©fice <na korzyść> de profits futures. Cette أ©ducation visait أ  <zmierzająca.do> donner أ  la sociأ©tأ© les futurs membres de la vie sociale, se souciant de <troszczących.się.o> la patrie, intelligents et courageux.

 

Quant أ  <jeśli.chodzi.o> l’أ©ducation des filles, elle أ©tait assujettie au <str.bierna-była.podległa.podlegała> rأ´le futur de la jeune demoiselle, <panien> qui أ©tait souvent,la gestion <zarządzanie> de la maison, et la surveillance de la famille. En dehors <oprócz> de la modestie, et de la politesse, les traits <cechy> de caractأ¨re, qui أ©taient mis en valeur <cenione> أ©taient aussi la bontأ©, <dobroć> la gأ©nأ©rositأ© <hojność,szlachetność> mais aussi une certaine stupeur, <odrętwienie> et la force indispensables pour faire face,aux <stawiać.czoła> difficultأ©s du quotidien.

 

La femme idأ©ale أ©tait أ  la fois,<jednocześnie> une artiste douأ©e, <zdolna> une comptable <księgowa> scrupuleuse, <skrupulatna> et une maأ®tresse <kochanka> sأ©duisante. <uwodzicielska, kusząca> Dans les deux cas, l’أ©ducation visait <ma.na.celu> أ  rأ©duire les traits nأ©gatifs: l’أ©goأ¯sme, l’insolence, <bezczelność> la paresse, <lenistwo> et la nأ©gligence. <niedbałość,lekceważenie> Des rأ¨gles rigides, <sztywne> et des punitions sأ©vأ¨res, <ciężkie> pour ceux qui quand mأھme <jednak> ne respectaient <imp> pas le rأ¨glement, أ©taient les deux meilleurs <najlepszymi> garants <gwarantami> du succأ¨s أ©ducatif.

 


 

LES SENTIMENTS. <uczucia>

L’amour,est un des plus beaux <najpiękniejszym> sentiments, qu’on peut أ©prouver. <wypróbować.doświadczać> Un coup de foudre, <miłość.od.pierwszego.wejrzenia> fait perdre la tأھte aux gens, <sprawia,że.ludzie.tracą.głowę> l’un pour l’autre,et se sentir de nouveau jeunes. Meme les gens d’un certain أ¢ge, s’embrassent tendrement dans la rue. Se tiennent les mains, en se regardant dans les yeux.

 

Etre amoureux, fait <konst.sprawcza-powoduje> renaأ®tre <odradzać> des sentiments positifs: la joi, le plaisir, le ravissement, <zachwyt> et la tendresse. <czułość> Aprأ¨s quelques premiers mois d’euphorie, cest la pأ©riode de stabilitأ© qui suit. Le sentiment permanent,d’avoir les papillons dans le ventre, <brzuch> cأ¨de sa place <ustępują.miejsca> aux sentiments comme: <takim.jak> le calme, <spokój> la confiance, <zaufanie> et le bonheur. <szczęście> Mais c’est aussi le temps, pour prendre les dأ©cisions.
 

Parfois, la personne dont on est tombأ© amoureux, <w.której.się.zakochało> se montre <wydaje.się> une autre,qu’au dأ©but. <niż.na.początku> Les dأ©clarations d’amour, et les plans pour une vie ensemble,perdent leur valeur. Les deux cأ´tأ©s,<strony> ont leurs soucis, <kłopoty>  et leurs soupأ§ons, <podejrzenia> mais souvent,ils n’en parlent pas. Si la situation est dأ©jأ  trop compliquأ©e pour continuer la relation, la meilleure solution semble,<wydaje.się> de finir la relation, de partager les biens <dobra.rzeczy> communs, et d’aller chacun dans sa direction.

 

Malheureusement,se quitter de cette maniأ¨re en admettant <przyjmując> la fin de l’amour, est trأ¨s difficile, et souvent impossible. Les sentiments nأ©gatifs: la dأ©ception, <zawód,rozczarowanie> l’inquiأ©tude, <niepokój> la peur, et la colأ¨re, <złość> prennent la place. Avant mأھme de sen apercevoir, <zanim.się.zoriętujecie> les bons moments sont oubliأ©s et rayأ©s. <przekreślone>
 


 

LES RELATIONS. <związki>

Vicky : Ma derniأ¨re relation, c’أ©tait le pur enfer. <prawdziwe.piekło> Le gars <chłopak.facet> أ©tait quelques bonnes annأ©es plus أ¢gأ© <starszy> que moi, et franchement dire, <szczerze.mówiąć> il me fascinait, et m’effrayait au mأھme temps. Ça se commenأ§ait,quand j’أ©tais au lycأ©e.

Lui, il faisait ses أ©tudes en philosophie. Il أ©tait trأ¨s intelligent, et vraiment sage, mais au mأھme temps il ne savait pas vivre en relation. Je peux dire que j’أ©tais beaucoup plus mature <stopniowanie-bardziej.dojrzała> أ©motionnellement que lui. Il lui arrivait <zdarzyło.się.wypadło> de partir en voyage, sans me dire un seul mot, il أ©tait toujours sans sou. <bez.pieniędzy> Mes parents, ils le <go>  dأ©testaient, disaient qu’il أ©tait trop vieux,et pas responsable. Ce sont eux qui m’ont forcأ© أ  <zmusili.do> finir cette relation, quand j’avais mon bac أ  passer. Maintenant, je leur <im> remercie pour cela.

 

Claudia: Des gars qui se conduisent <prowadzą.zachowują.się> comme des gosses, <chłopcy> je les <ich> connais bien moi aussi. Parfois j’avais l’impression que de vrais hommes: charmants, responsables,et marrants,<zabawny.śmieszny> n’existaient plus. Partout oأ¹ j’allais, je ne voyais que de jolis gosses, genre آ« c’est moi le plus beau آ». Il m’a pris certain temps <zabrało.mi.trochę.czasu> pour comprendre que peut أھtre je cherchais dans de mauvaises endroits,<miejsca> les discos, et bars populaires. Rأ©signأ©e, je me suis alors <więc> inscrite au cours du yoga et voilأ , je vois mon instructeur, un mec <facet> de mes rأھves, <sny> mon prince charmant, intelligent, amusant et sensible. <czuły> On est ensemble dأ©jأ  quatre mois, et tout est parfait, comme dans mes rأھves.

 

Angela: T’as de la chance. <masz.szczęście> Mais t’as aussi raison, moi non plus il ne m’a jamais arrivأ© de rencontrer quelqu’un qui cherche la relation durable, <trwały> qui veut s’engager dans un club. Heureusement, je n’أ©tais pas obligأ©e أ  chercher, car il y a dأ©jأ  dix ans,que je suis mariأ©e. Mon mari et moi, c’أ©tait un vrai coup de foudre qui nous a rأ©unis. On s’est mariأ© أ  l’أ¢ge de dix neuf ans, contre les opinions de nos parents. Ils nous tous croyaient trop jeunes pour le mariage. Nous en <tacy> أ©tions, c’est sur, mais on ne voulait pas attendre. Maintenant, أ  trente ans je suis maman de deux jolies filles, et au mأھme temps je me sens toujours jeune, quand je vais dans une boأ®te avec mes copines.

 

Ophأ©lie: T’أ©tais vraiment courageuse أ  te marier si jeune. Moi je me suis mariأ©e rأ©cemment, avec un mon vieux ami. Ça n’أ©tait pas l’amour fou, l’amour qui te dأ©vore, <dأ©vorer-pożerać.pochłaniać> plutأ´t un choix raisonnable. <rozsądny> On se connaأ®t depuis des annأ©es, et lui, il أ©tait toujours quelqu’un de trأ¨s proche, <ktoś.bliski> toujours أ  mon cأ´tأ©. Bien sأ»r moi, je prأ©fأ©rais attendre أ  mon prince charmant. Le temps passait, et je perdais l’esprit de le rencontrer. À trente ans, j’avais marre <miałam.dość> d’attendre, donc j’ai dأ©cidأ© d’accepter la dأ©claration <deklaracja.oświadczyny> de celui qui, je sais bien, m’aimera jusqu’aux ses jours.
 


 

LE DÉMÉNAGEMENT. <przeprowadzka>
Prendre la dأ©cision de dأ©mأ©nager du centre de la ville أ  la banlieue n’est jamais facile. Tout d’abord, <przede.wszytskim> habiter le centre offre des possibilitأ©s innombrables,<niezliczone> pour la vie culturelle et sociale riche et intأ©ressante. Frأ©quenter le thأ©أ¢tre, ou l’opأ©ra est plus facile,si on habite juste أ  cأ´tأ©. Puis, au moment de manger, le choix des restaurants,fait <sprawia> que mأھme les plus exigeants,<najbardziej.wymagający> peuvent trouver quelque chose pour eux, et si la soirأ©e s’est bien passأ©e, rentrer أ  la maison ne fait qu’une courte promenade.

 

Bien sأ»r, tout a un prix. L’inconvأ©nient <niedogodnością> principal d’habiter le centre de la ville est le fait que cette proximitأ© coأ»te au moins deux fois plus chأ¨re qu’en banlieue pour les mأھmes conditions. Le centre signifie <oznacza> aussi le manque d’espaces <przestrzenie> verts, des foules <tłumy> de touristes, et le bruit. Ceux qui ont pris la dأ©cision <podjęli.decyzję> de dأ©mأ©nager, soulignent <podkreślają> aussi une autre qualitأ© des relations avec les voisins. Des relations plutأ´t froides ont cأ©dأ© la place أ  <ustępują.miejsca> l’amitiأ© et l’aide du voisinage.

Alors, si une heure de trajet <przejazd.droga> pour aller au travail, ou l’idأ©e de passer les week-ends أ  tondre la pelouse, <strzyżeniu.trawników> ou prأ©parer des confitures,ne vous dأ©rangent pas, il est peut-أھtre venu le moment,pour changer d’adresse. Une toute petite information pour ceux qui hأ©sitent toujours. Selon des <według> chercheurs amأ©ricains, faire <robienie> de simples travaux أ  l’extأ©rieur, comme notamment <zwłaszcza> des travaux dans le jardin, peut nous faire vivre jusqu’أ  cinq ans de plus.
 


 

LA MAISON.

Une villa splendide أ  louer pour un week-end! Situأ©e dans un vallon <dolinka> particuliأ¨rement calme, et trأ¨s ensoleillأ© du matin jusqu’au soir, la Villa d’Aube est une belle propriأ©tأ© <posiadłość> أ  moins de <mniej.niż> deux kilomأ¨tres du village. La maison est entiأ¨rement <całkowicie> meublأ©e, <umeblowany> elle se compose de trois أ©tages.

 

Au rez-de-chaussأ©e: un hall d’entrأ©e, un vestiaire, <szatnia> des toilettes, un bureau, un grand living avec feu ouvert, <kominek> une terrasse au sud, une cuisine أ©quipأ©e: des meubles, un أ©vier, <zlew> une hotte, <okap> un four, un lave-vaisselle, <zmywarka> un frigo. Marbre et travertin au sol. Salle أ  manger et cuisine ouverte. Buanderie <la.buanderie-pralnia> avec une machine أ  laver,le linge <pościel> أ  la disposition des locataires.

 

Au premier أ©tage: une chambre principale avec une garde-robe, trois chambres أ  coucher, <sypialnie> des toilettes sأ©parأ©es, une grande salle de bain avec une douche,et une baignoire,<wanna> et plancher <podłoga> chauffant <grzana.ogrzewana> dans la salle de bain. Au deuxiأ¨me أ©tage: une salle de jeu, deux chambres أ  coucher.

 

À l’extأ©rieur: une piscine chauffأ©e, une terrasse avec tables, chaises et partie ombragأ©e, <część.zacieniona> un garage pour deux voitures. La maison est entourأ©e <otoczony> d’un terrain de 50 ares. À proximitأ©, un grand bois pour des promenades أ  cheval. <konno> À voir <do.obejrzenia> absolument. Les visites se font les lundis, mardis et vendredis, uniquement sur rendez vous.
 


 

LES MEUBLES.

Ce week-end on meuble notre nouvel appartement. En dehors de <oprócz.poza> quelques vieux meubles, l’ancien propriأ©taire n’a presque rien <gr-przeczenie> laissأ©. Tout d’abord, <przede.wszytskim> on doit choisir le canapأ© pour le sأ©jour. Il doit أھtre grand, confortable et solide,pour servir en tant que <jako> coin <kąt.kącik> de repos,pour toute la famille. Lautre meuble important est une table pour la salle أ  manger.

 

J’ai choisi celle,en bois massif <z.pełnego.drewna> avec des pieds en mأ©tal,et des plateaux <blat.stołu> en verre,ensemble avec des chaises noirs en bois et cuir. Ils vont nous servir pour des annأ©es. En plus, <do.tego> ils ont un style moderne,et iront <pójdą.będą.pasować> bien avec le reste des meubles. Maintenant quelques piأ¨ces complأ©mentaires: une table basse <stolik.kawowy> en bois foncأ© <ceimny> pour donner de l’ambiance <nadać.klimat> chaleureuse أ  cet intأ©rieur أ©purأ©, <czysty.subtelny> une أ©tagأ¨re blanche,pour tous nos livres et photos de famille,et un fauteuil style baroque de ma grand-mأ¨re en velours vert et bois dorأ©. <złocony>

 

Les lampes et des petits bibelots, on les achأ¨te sur les brocantes. <sklep.ze starociami> Lأ , on peut trouver des objets uniques أ  des prix modأ©rأ©s. Il ne nous reste qu’أ  choisir des rideaux, <zasłony> quelques coussins <poduszki> pour le canapأ©, le tapis et une housse <pokrowiec.narzuta> en lin blanc. Dans cet intأ©rieur classique, on peut maintenant mettre le meuble le plus <stopniowanie-najbardziej> important –  le vieux piano. On l’a trouvأ© dans la rue le jour oأ¹ on s’est rencontrأ©,et depuis ce temps il nous accompagne dans tous les dأ©mأ©nagements.